Le guide de l'épargne-pension

Dans ce guide, tu apprendras :

  • Pourquoi l'épargne-pension est un outil important pour une meilleure pension.
  • Ce à quoi il faut faire attention quand on choisit de commencer à contribuer.
  • Comment tu peux aller plus loin que l'épargne-pension pour gagner une pension encore meilleure.

Gagne une meilleure retraite grâce à l'épargne-pension

L'épargne-pension, est un régime d'épargne proposé par le gouvernement belge. C'est un moyen de mettre de côté des fonds pour ta pension, en plus de la pension de l'État, et c'est dans ce qu'on appelle le 3e pilier du régime de retraite. Il est vendu comme une option attrayante pour épargner en vue de la retraite, car il s'accompagne d'un allégement fiscal considérable.

Ce guide est là pour expliquer comment tout cela fonctionne. Nous t'aidons à choisir le plan d'épargne-pension optimal pour que tu puisses commencer à épargner.

Qu'est-ce que l'épargne-pension ?

Comme nous l'avons dit dans l'introduction, l'épargne-pension est un moyen de mettre de l'argent de côté pour ta pension, en plus de la pension d'État que chaque travailleur belge commence à recevoir lorsqu'il atteint l'âge de la retraite. Elle est volontaire, ce qui signifie que tu es libre de choisir si tu veux cotiser à un compte d'épargne-pension. En outre, tu le fais sur une base individuelle et non par l'intermédiaire de ton employeur.

Chaque année, l'État belge définit un montant maximum que tu peux verser sur votre compte d'épargne-pension pour l'année en question. Le gouvernement a fixé ce montant à 1 270 € pour 2020 et il augmente chaque année en fonction de l'inflation. Pour commencer à épargner en vue de la retraite, il te suffit de te rendre dans une banque ou chez un assureur et de leur dire que tu souhaites commencer à cotiser à un compte d'épargne-pension.

Pourquoi voudrais-je le faire ?

L'avantage de l'épargne-pension belge est qu'elle est assortie d'une réduction d'impôt de 25 ou 30 %, selon le montant de la cotisation.

Par exemple, si tu as versé le montant maximum de 1 270 € cette année, tu récupéreras 322,50 € sur test déclarations d'impôts. Cela signifie que tu n'as versé que 967,50 euros de ta poche et que l'État subventionne le montant restant. De l'argent gratuit, ça nous plaît !

L'autre grand avantage de l'épargne-retraite est que tu peux prendre de bonnes habitudes d'épargne. Tu devraz créer ton propre plan d'épargne et tu pourras choisir de budgétiser des versements mensuels pour atteindre la limite de 1 270 euros ou de les regrouper en un seul versement. Cela t'aidera à planifier ton avenir et à prendre une bonne habitude.

Combien dois-je contribuer ?

Tu peux économiser entre 0 et 1 270 euros en un an. Plus tu épargnes, plus ta pension sera élevée. Une cotisation plus élevée se traduit aussi par un allégement fiscal plus important.

Quel est le montant de l'allégement fiscal ?

L'allégement fiscal équivaut à :

  • 30% de la contribution si ta contribution est inférieure ou égale à 990 €,
  • 25% de la contribution si ta contribution se situe entre 991 € et 1 270 €.

Tu peux utiliser le graphique ci-dessous pour connaître le montant de ton avantage fiscal pour une cotisation annuelle donnée. Il suffit de passer sur le graphique !

Contribution annuelleContribution de 900 €Allègement fiscal de 270 €

Quelle est la zone rouge ?

Imagine que tu as opté pour un plafond d'imposition plus élevé et que tu déposes 1 000 euros. Tu bénéficieras alors d'une déduction fiscale de 250 euros au lieu des 297 euros de réduction pour le plafond inférieur de 990 euros. Car dès que tu déposes 1 euro de plus que 990 euros, la réduction d'impôt passe de 30 à 25 % pour la totalité du montant épargné. Autrement dit, une perte de 47 euros. À partir de 1 188 euros, cette perte sera éliminée. Il n'est donc pas recommandé de contribuer entre 991 et 1 188 euros, ce qui est indiqué par la zone rouge dans le tableau. C'est à toi de décider si l'accumulation de capital la plus élevée prime sur l'avantage fiscal le plus faible.

Comment sont investies mes économies ?

Un compte d'épargne-pension sera l'un ou l'autre :

  • une assurance. Tu gagnes un taux d'intérêt fixe chaque année. Le rendement sera faible mais surtout prévisible. C'est ce qu'on appelle communément la "branche 21" (ne nous demande pas comment ils ont trouvé ce nom).
  • un fonds. La banque investit test contributions dans des actions et des obligations par le biais de fonds spéciaux. Par rapport à l'assurance, tu peux potentiellement obtenir un rendement plus élevé. Mais les rendements comportent plus de risques en raison de l'imprévisibilité des marchés. Dans le langage de l'épargne-pension, on appelle cela la "branche 23".

Traditionnellement, les investissements de la branche 21 sont relativement sûrs. Grâce à son rendement minimum garanti et à son faible risque, tes économies croîent dans le temps, lentement mais sûrement.

La branche 23 est une option plus risquée. Comme ton épargne est investie en bourse, il existe un risque que la valeur de tes investissements tombe en dessous de ce que tu as investi. Les frais sont également plus élevés, car ton argent est géré activement par un gestionnaire de fonds. Toutefois, le risque supplémentaire que tu prends paye. Lorsqu'on épargne pendant de nombreuses années, un fonds en branche 23 devrait donner un rendement beaucoup plus élevé qu'une assurance en branche 21.

L'impact des bas taux d'intérêts sur la branche 21

Malheureusement, même les investissements de la branche 21 ne protègent pas nécessairement le capital. En juillet 2020, les autorités financières belges ont publié un avertissement selon lequel ton capital peut perdre de la valeur, même pour les fonds de la branche 21. Cela est dû au fait que les taux d'intérêt sont tombés à près de 0 %. Si tu ajoutes les frais, le rendement total tombe en dessous de 0 %.

Une autre conséquence de la faiblesse des taux d'intérêt est que ton épargne dans une assurance de la branche 21 perd chaque année de la valeur. Cela est dû à l'inflation, le mécanisme qui fait que tout devient un peu plus cher chaque année. Même si ton épargne croît un peu, l'inflation réduit sa valeur plus vite qu'elle ne peut croître.

Quels sont les inconvénients ?

Le régime d'épargne-pension présente quelques inconvénients qui réduisent son attrait :

  • Tes économies sont bloquées jusqu'à l'âge de 60 ans. Tu peux retirer les fonds plus tôt, mais cela entraîne une pénalité fiscale de 33 %. Cette option n'est donc pas recommandée. En outre, la plupart des fournisseurs de fonds prélèvent des frais de sortie lorsque tu retires une partie de ton épargne.
  • Les assurances et les fonds d'épargne-pension ont des frais d'entrée. La plupart des prestataires de la branche 21 et de la branche 23 prélèvent des frais pour chaque contribution que tu fais. Par exemple, si un fonds a des frais d'entrée de 3 % et que tu verses 990 €, le fournisseur du fonds empochera 29,70 € et seulement 960,30 € contribueront à ton épargne.
  • Les fonds d'épargne-pension sont coûteux. Les fonds d'épargne-pension sont gérés activement, ce qui entraîne des frais permanents élevés que tu dois payer chaque année.
  • Tu ne peux pas épargner plus que le maximum imposé par l'Etat. Si tu veux épargner plus de 1 270 € cette année, tu dois trouver un moyen d'investir le montant excédentaire par d'autres moyens.

Combien coûtent les fonds d'épargne-pension ?

Chaque fonds d'épargne-pension comporte trois types de frais :

  • Frais d'entrée. Le prix que tu paies pour chaque contribution à ton plan d'épargne-pension. Tu le payes une fois par cotisation, généralement sous forme de pourcentage du montant cotisé. Par exemple, si tu cotises 1 000 euros à un fonds dont les droits d'entrée sont de 2 %, tu ne verseras que 980 euros à ton épargne-pension et tu paieras 20 euros au fournisseur du fonds.
  • Frais de sortie. Certains fonds prélèvent des frais pour sortir ton argent. Il s'agit presque toujours d'un pourcentage du montant total épargné. Ainsi, si tu as économisé 30 000 euros au cours de ta carrière et que ton fonds prélève des frais de sortie de 5 %, tu ne récupéreras que 28 500 euros et paieras 1 500 euros au fournisseur du fonds.
  • Frais coûrants. Ce sont les frais que tu payes au fournisseur de fonds sur une base annuelle pour gérer le fonds. Il est calculé en pourcentage du montant total de ton épargne.

Les réponses à toutes tes questions

Comment obtenir l'allégement fiscal ?

Chaque année, ton fournisseur d'épargne-pension te fournira un relevé (281.60) qui énumérera toutes les cotisations que tu as versées au cours de l'année. Tu dois garder ce relevé à disposition au cas où l'administration fiscale l'exigerait.

Tu dois le déclarer dans ta déclaration d'impôts annuelle pour recevoir les crédits d'impôt de l'année. Même si tu oublies de le déclarer une année (ou plus !), tu peux les comptabiliser et les fournir aux autorités avec le relevé complet des cotisations de ton fournisseur pour négocier l'allègement fiscal. Nous te recommandons de t'adresser directement aux autorités fiscales dans ce cas.

Comment puis-je souscrire à un plan d'épargne-pension ?

C'est facile. Tous les contribuables résidant en Belgique, ou provenant d'un autre État de l'Espace économique européen, et âgés de 18 à 65 ans, peuvent bénéficier du régime belge d'épargne-pension.

Pour commencer, tu dois prendre contact avec l'un des nombreux prestataires qui proposent des fonds de la branche 21 ou de la branche 23. Un aperçu de ces fonds sera bientôt disponible dans ce guide !

Dois-je payer quelque chose quand je veux sortir l'argent ?

Oui, tu devras payer des impôts sur ton épargne-retraite lorsque tu retireras l'argent. L'impôt est automatiquement perçu par l'administration fiscale auprès de ta banque lorsque tu atteinds 60 ans. Cette taxe est importante pour effectuer les calculs de ton rendement final au moment de ta retraite!

L'impôt est calculé différemment pour la branche 21 et la branche 23.

Pour la branche 21, l'impôt est calculé sur le capital que tu aurais perçu s'il avait augmenté au taux garanti du fonds et est égal à 8 % de ce montant. Comme le rendement d'un fonds de la branche 21 se compose du taux garanti et d'une participation aux bénéfices, ce calcul est en ta faveur.

Pour les fonds de la branche 23, la taxe est également de 8 %. Mais elle est calculée sur le capital que tu as épargné si ton fonds avait un rendement annuel fictif de 4,75 %. Dans le climat économique actuel, un tel rendement est assez élevé et beaucoup de fonds ne peuvent l'obtenir. La façon dont la taxe est calculée pour les fonds de la branche 23 n'est donc probablement pas en ta faveur.

N'oublie pas que si tu sors l'argent avant 60 ans, tu devras payer une taxe de sortie importante de 33 %. Cette taxe peut être supérieure au montant des réductions d'impôt dont tu as bénéficié lorsque tu as placé l'argent dans un plan d'épargne retraite. En outre, ton fournisseur de fonds peut te facturer des frais si tu quittes l'assurance épargne-pension avant la date d'échéance. Raison de plus pour éviter de sortir avant l'âge de 60 ans...

Dois-je recevoir l'argent en une seule fois ou puis-je être payé mensuellement ?

Cela dépend entièrement de toi. Si tu choisis d'épargner par l'intermédiaire d'un fonds de la branche 21, à ton 65e anniversaire (ou à la fin de ton contrat), tu peux choisir de retirer tout l'argent en une seule fois ou de choisir l'option de recevoir ton argent tous les mois.

Si tu as plutôt opté pour un fonds de la branche 23, tu peux choisir de vendre test fonds partiellement ou en une fois. C'est à toi de décider.

Puis-je continuer à investir même si j'ai plus de 60 ans ?

Tu peux poursuivre ton épargne-pension après ton 60e anniversaire et jusqu'à ton 65e anniversaire. Tu continueras à bénéficier d'une réduction d'impôt au moment de tes versements, mais tu ne devras plus payer d'impôt final. À ton 60e anniversaire, les montants retirés seront déduits de l'impôt final de 8 %. Cela signifie que tu pourras bénéficier d'une belle réduction d'impôt au cours des dernières années.

Que se passe-t-il si je décède avant d'avoir 65 ans ?

Question morbide, mais ce sont des éléments à prendre en compte lorsque tu choisis un plan qui te convient. Si tu as opté pour un fonds de la branche 21 et que tu décédes avant son expiration (généralement avant ton 65e anniversaire), tes héritiers recevront les montants versés, les intérêts garantis et l'éventuelle participation aux bénéfices.

Si tu as opté pour un fonds de la branche 23, tes héritiers auront droit à la valeur du fonds au moment de ton décès. Si tu décédes avant ton 60e anniversaire, l'impôt anticipé sera d'abord déduit avant que l'argent ne soit débloqué.

Tes héritiers devront payer des droits de succession sur le montant de leur héritage. Si tu décédes avant ton 60e anniversaire, la retenue à la source sera d'abord déduite, et ils devront ensuite payer des droits de succession sur ce qui reste.

Puis-je changer de régime même si j'y suis déjà abonné ?

Oui, tu peux. Par exemple, tu peux ne pas être satisfait du retour ou des frais d'un fonds.

Une façon de changer de plan est de cesser de cotiser à ton ancien fonds et de commencer à en cotiser un qui correspond mieux à ton profil.

Une autre stratégie consiste à demander le retrait de tes anciennes cotisations, mais cela entraînera probablement une pénalité fiscale de 33 % et des frais de sortie. Nous te recommandons d'y réfléchir avant de choisir une autre stratégie d'investissement.

J'ai encore des questions sur l'épargne-pension. Que dois-je faire ?

Tu peux nous le demander ! Envoie-nous ta question à hello@curvo.eu, ou demande-nous sur Twitter ou Instagram.

Augmenter ta pension au-delà de l'épargne-pension

En Belgique, ta pension provient des cotisations de quatre piliers :

  • Pension d'État (1er pilier). Le gouvernement donne droit à une pension d'État à chaque travailleur belge, qu'il soit salarié, indépendant ou fonctionnaire. Le montant dépend du nombre d'années de travail tout au long de la carrière ainsi que des salaires perçus. Plus ton salaire est élevé pendant ta vie professionnelle, plus la pension d'État sera élevée. Tu peux utiliser notre calculator pour estimer ta pension d'État.
  • Pension complémentaire (pilier 2). Les cotisations sont versées par l'intermédiaire de ton employeur et bénéficient d'un allègement fiscal. En règle générale, ton employeur et toi-même cotisez à la pension complémentaire.
  • Epargne-pension (pilier 3). Le sujet de ce guide!
  • Epargne personnelle volontaire sans avantage fiscal (pilier 4). Toute autre épargne que tu fais par toi-même, par exemple en cotisant à un compte d'épargne ou en investissant ton épargne, entre dans cette catégorie. Ce type d'épargne ne fait pas partie d'un régime subventionné par l'État, de sorte que tu ne peux pas bénéficier d'un quelconque avantage fiscal.

Il est possible d'économiser grâce aux quatre piliers. Ta pension finale sera le cumul des cotisations de chacun. Nous te recommandons de porter ton attention sur les deux autres moyens, outre l'épargne-pension, qui te permettent d'épargner pour une pension plus élevée :

  • Économise grâce à la pension complémentaire par l'intermédiaire de ton employeur.
  • Économise des fonds supplémentaires par tes propres moyens grâce à des produits d'investissement tels que Curvo.