Marta Ziosi est chargée d’enseignement au University College Maastricht et co-fondatrice de AI for People. Elle veut commencer à investir pour épargner en vue de sa retraite, mais n’est pas sûre que ce soit le bon moment. Elle a peur de perdre une grande partie de ses investissements si un krach financier se produit bientôt. Cette crainte est-elle justifiée ? Vaut-il mieux qu’elle attende la prochaine crise pour commencer à investir ? Ou devrait-elle commencer dès aujourd’hui, quoi qu’il en soit ?

L’économie fonctionne par cycles

L’économie mondiale fonctionne par cycles. Les périodes de croissance se terminent toujours par un déclin soudain, après quoi l’économie reprend et le cycle recommence. Ce schéma a été observé à maintes reprises au cours des dernières décennies.

Le graphique ci-dessous montre comment le marché boursier se comporte en réponse à ces cycles.

Rendements annuels de l'indice MSCI World

On peut observer de multiples périodes plus longues où les rendements sont inférieurs à 0 %. Ces périodes correspondent à des récessions causées par la fin d’un cycle. Les rendements négatifs sont mauvais ; cela signifie que nous perdons de l’argent.

La crise financière de 2008-2009 est clairement visible. Lorsque les médias ont présenté cette période comme l’une des pires crises de l’histoire récente, ils avaient raison. Les marchés boursiers ont chuté de près de 50 % !

Investir juste avant une crise

Pour répondre à la question de Marta, voyons ce qu’il serait advenu de nos investissements si nous avions commencé à investir en octobre 2007, juste avant la crise financière de 2007-2008. C’est à ce moment-là que la bourse a atteint un pic et a commencé à chuter immédiatement après.

Imaginons que nous sommes en octobre 2007 et que nous décidons de commencer à épargner pour notre retraite en investissant 100 euros par mois en bourse. Dans ce scénario, nous n’allons pas investir dans des actions individuelles mais plutôt dans le marché dans son ensemble en investissant dans l’indice MSCI World. Tu peux en savoir plus sur cette méthode d’investissement, appelée “investissement passif”, dans “Pourquoi tu devrais investir passivement ton épargne”. Mais ne t’inquiéte pas si tu ne sais pas ce qu’est un indice - tout ce que tu dois savoir, c’est que l’indice MSCI World peut être utilisé pour représenter le marché boursier dans son ensemble.

Simulation pour des investissements mensuels de 100 euros dans le MSCI World, à partir d'octobre 2007

La ligne rouge représente le total de nos contributions. C’est une ligne droite car nous investissons le même montant chaque mois, soit 100 euros. La ligne bleue est la valeur de nos investissements et ses fluctuations suivent le marché boursier.

Comme prévu, la ligne bleue se trouve en dessous de la ligne rouge au départ. Après tout, nous sommes au début de la crise et les cours boursiers baissent chaque jour. Cependant, il ne faut pas longtemps avant que nous commencions à faire des bénéfices. Nous sommes dans le négatif une dernière fois en septembre 2011, lorsque la ligne bleue passe sous la ligne rouge, mais nous réalisons des bénéfices depuis lors. Enfin, en avril 2019, la valeur totale de nos investissements est de 23 921 euros pour un total de 13 900 euros investis. C’est un bénéfice de 72 % !

La reprise est rapide

Dans la simulation ci-dessus, nous avons commencé à investir juste avant le début de la crise. C’est le moment le plus défavorable. La crise financière de 2008 a été le pire crash de ces dernières décennies et, même à cette époque, il n’a fallu que quatre ans pour récupérer nos investissements initiaux. Quatre ans peuvent sembler longs. Cependant, lorsque tu investisses en vue de la retraite, tu prévoies de conserver tes placements pendant 30 ans ou plus. Cela te donne suffisamment de temps pour t’en remettre. Quand on épargne pour sa retraite, 4 ans ne sont qu’un petit obstacle.

Le graphique ci-dessous présente la même simulation, mais pour quelqu’un qui est sur le point de prendre sa retraite et qui a investi pendant 40 ans depuis 1979. Cette personne a également investi 100 euros par mois.

Simulation pour des investissements mensuels de 100 € dans le MSCI World, à partir de 1979

La crise financière de 2008 a eu un effet négatif pour cette personne également, mais le bilan global est toujours très positif. Elle a cotisé 48 000 euros tout au long de sa vie active, montant qui s’est accru jusqu’à 375 208 euros au moment de sa retraite. Quelle belle façon de commencer sa retraite !

L’attente a un coût

Rappelons que lors de la première simulation, nous avons simulé le pire des scénarios et commencé à investir juste avant le crash. Selon toute vraisemblance, une crise ne commencera pas le mois prochain. En fait, l’économie est extrêmement complexe, et sa dépendance à l’égard d’un si grand nombre de variables rend presque impossible pour une seule personne de prédire quand la prochaine récession commencera.

Mais l’attente a un coût d’opportunité. Chaque jour où ton argent se trouve sur un compte d’épargne au lieu de travailler pour toi, tu laisses de côté l’opportunité de faire des bénéfices.

Par exemple, imagine que tu décides d’attendre la prochaine récession pour commencer à investir. Imaginons que cela se produise dans cinq ans, en 2024. Avec un taux de rendement annuel moyen de 7 %, tu devrais avoir réalisé un rendement d’au moins 35 % sur ton investissement d’ici là. En revanche, si le taux d’intérêt de ton compte d’épargne reste à 0,5 %, le rendement de ton compte d’épargne ne sera que de 2,5 %. C’est beaucoup de rendements à ne pas voir.

Par conséquent, en l’absence d’informations fiables permettant de prédire quand la prochaine crise frappera, commencer à investir dès que possible est la décision la plus rationnelle que tu puisses prendre.

Conclusion

Marta a posé une bonne question. De nombreuses personnes qui veulent commencer à investir se demandent comment faire face à un krach financier. À l’aide de données historiques, nous avons montré que même en pleine crise, il est possible de sortir fort d’une crise grâce à l’investissement passif.

L’histoire nous apprend que l’économie se redresse rapidement après chaque récession. Lorsque tu es jeune et que tu économises en vue de la retraite, une récession n’est qu’un revers mineur. Au final, tu réaliseras toujours d’excellents bénéfices, même si tu commences à investir juste avant qu’une crise ne frappe.

Chaque jour où tu n’investis pas ton argent, tu passes à côté de profits. Étant donné que personne ne peut savoir quand la prochaine crise frappera, la chose la plus intelligente à faire est de commencer à investir le plus tôt possible.