Au moment où j’écris ces lignes, en février 2019, le taux d’intérêt pour la zone euro, qui est fixé par la Banque centrale européenne, est exactement de 0,0 %. Les banques utilisent ce chiffre pour déterminer le taux d’intérêt sur ton compte d’épargne. Le mien, chez BNP Paribas Fortis, est de 0,11 %. Je te suggère de vérifier le taux d’intérêt de ton propre compte d’épargne.

D’accord, ce n’est peut-être pas beaucoup, mais tu gagnes quand même un peu d’argent chaque année, non ? Au contraire, tu perds de l’argent, ou plutôt du pouvoir d’achat, à cause de cette chose appelée inflation. L’inflation fait que les prix augmentent chaque année. En 2018, l’inflation dans la zone euro était d’environ 2 %. Cela signifie que cette année, les prix seront en moyenne 2 % plus chers que l’année dernière. Une autre façon de voir les choses est que tes économies actuelles valent environ 2 % de moins que l’année dernière. Au cours de la dernière décennie, l’inflation a été supérieure au taux d’intérêt, ce qui signifie que tu as perdu de l’argent en le gardant sur un compte d’épargne.

Mais que puis-je faire, je t’entends dire ? Je sais que je pourrais investir mes économies, mais je ne connais rien aux affaires financières. Je ne sais rien sur le marché boursier. Je n’ai pas non plus le temps, ni l’intérêt, de suivre mes investissements chaque jour et de vendre avant de perdre tout mon argent.

La réponse existe depuis les années 80 mais, jusqu’à récemment, elle a été largement sous-estimée. C’est ce qu’on appelle l‘“investissement passif”. Il repose sur l’observation qu’au lieu de sélectionner les actions et d’essayer d’acheter et de vendre au bon moment, il est généralement plus rentable d’investir sur le marché boursier dans son ensemble.

Penses-y : lorsque tu choisis des actions, tu recherches les meilleures affaires et choisis des entreprises qui sont bon marché aujourd’hui mais dont tu prévoies qu’elles prendront de la valeur à l’avenir. Cependant, n’oublie pas que tu es en concurrence avec tous les autres investisseurs du monde qui recherchent les mêmes bonnes affaires. Pas seulement des gens comme toi, mais surtout les meilleurs analystes des grandes sociétés d’investissement et des banques, qui reçoivent de gros salaires pour passer toute la journée à faire des recherches sur les industries et à analyser les rapports trimestriels, tout en gardant un œil sur l’écran de télévision qui diffuse les dernières nouvelles des marchés sur CNBC. Comment peux-tu leur faire concurrence ? Lorsque ton oncle te parlera dimanche midi de cette grande action dont il a entendu parler, ces personnes auront repéré l’opportunité, acheté des milliers d’actions pour leur entreprise et provoqué une hausse drastique du prix de l’action. Tu finis donc par rater cette belle affaire.

Alors, comment fonctionne l’investissement passif ? C’est simple : tu investis dans des fonds indiciels. Un indice est comme un sac d’actions où les règles sont très claires sur les actions qui sont incluses et sur le montant que tu obtiens de chaque entreprise. L’indice le plus connu est le S&P 500, qui regroupe les 500 plus grandes entreprises américaines, pondérées en fonction de leur capitalisation boursière. L’indice MSCI World est un autre indice courant. Il est composé de plus de 1 600 sociétés réparties sur les marchés développés (États-Unis, Europe, Australie, Japon,…).

Tout cela est très intéressant, mais comment le rendement d’un fonds indiciel se compare-t-il à celui d’un compte d’épargne ? Examinons la performance historique de l’indice MSCI World au cours des 50 dernières années.

Performance de l'indice MSCI World au cours des 50 dernières années

Le chiffre qui résume l’ensemble de ce graphique est le taux de rendement moyen annuel : 8.7%. Comme tu l’as probablement remarqué, ce chiffre est nettement supérieur au rendement que tu obtiens sur un compte d’épargne.

La différence est vraiment mise en perspective lorsque tu regardes les rendements sur plusieurs décennies. Imagine Lucas et Emma, deux personnes qui sont sur le point de prendre leur retraite à 65 ans. Ils ont commencé à travailler au même âge, il y a 40 ans, alors qu’ils avaient 25 ans. Pendant toutes ces années, ils ont constamment économisé 100 euros par mois. Il y a une différence : Lucas ne connaissait rien aux investissements, alors il a placé toutes ses économies durement gagnées sur un compte d’épargne avec un rendement annuel régulier de 1 %. D’autre part, Emma a eu la chance d’apprendre l’investissement passif lorsqu’elle était étudiante. C’est pourquoi elle a placé ses économies mensuelles dans un fonds indiciel qui suit l’indice MSCI World.

Tu peux probablement prédire que le pécule d’Emma pour sa retraite sera plus important que celui de Lucas. Mais voyons combien.

Investir dans un fonds indiciel dépasse rapidement le cadre d'un compte d'épargne

À 65 ans, Lucas et Emma auraient tous deux mis de côté la même somme de 48 000 euros. Avec son rendement régulier de 1 % sur les intérêts, Lucas aura porté ce montant à 58 989 € (ligne bleue). Entre-temps, celui d’Emma a atteint le montant stupéfiant de 335 185 € (ligne rouge) ! C’est plus de 5 fois plus que ce que Lucas possède, et rien de tout cela n’a demandé à Emma du temps ni des compétences financières. Tout ce qu’elle avait à faire était de déposer ses économies dans un fonds indiciel plutôt que sur le compte d’épargne de sa banque.

Et ce tableau est tout ce qu’il te faut pour comprendre pourquoi tu devrais investir passivement tes économies au lieu de tout garder sur un compte d’épargne.